Des déchets nucléaires sur le campus de l’Université de Toulouse

Des déchets nucléaires sur le campus de l'Université de Toulouse
Photo Archives/Pixabay/WikiImages

L’autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) vient de rendre son rapport annuel. L’ASN vient d’annoncer la présence de déchets radioactifs sur le site de l’Université Paul Sabatier à Toulouse.

Plus de 250 sources ou déchets radioactifs à l’Université de Toulouse

L’autorité de Sûreté Nucléaire vient de lancer un pavé dans la mare dans son dernier rapport. Elle annonce avoir mis en demeure l’Université de Toulouse 3 Rangueil Paul Sabatier pour ne pas avoir évacué “l’ensemble des déchets radioactifs et sources radioactives périmées présentes sur le campus”.  4 objets ont été évacués en 2018 et 76 en 2019. Restent 295 sources et déchets à évacuer a précisé l’ASN sans toutefois pointer un danger. L’Université Paul Sabatier a été mise en demeure par l’ASN, le 4 avril 2019, d’évacuer les 12 objets les plus irradiants dans un délai d’un an. L’ASN a prescrit à l’Université d’entreposer les sources et déchets dans un local non contaminé.

Mauvais points à la centrale de Golfech

Autre mauvaise nouvelle annoncée du côté de la centrale nucléaire de Golfech. L’Autorité de sûreté nucléaire alerte sur une “qualité des opérations d’exploitation s’est détériorée par rapport aux années précédentes, ce qui s’est traduit par la déclaration de nombreux événements significatifs pour la sûreté, donc 4 classés au niveau 1 de l’échelle INES“. Autre problème sur ce site stratégique : l’ASN a constaté que “le site doit progresser en matière de gestion des substances dangereuses” et “de protection de l’environnement“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.