Corruption. 7 ans de prison requis contre Patrick Balkany

Les membres du Parquet financier ont requis hier de lourdes peines contre le maire de Levallois Perret Patrick Balkany.

Le parquet national financier a rendu son réquisitoire jeudi soir dans le deuxième procès de Patrick Balkany. Jugé pour corruption et blanchiment de fraude fiscale, l’ancien homme fort du département des Hauts de Seine est coupable estiment les procureurs. Ils ont plaidé pour de lourdes peines : sept ans de prison ferme, avec mandat de dépôt, et 10 ans d’inéligibilité. Quatre ans de prison avec sursis et 500 000 euros d’amende ont été requis contre son épouse Isabelle Balkany, première adjointe de son marie à Levallois Perret. La défense prendra la parole en début de semaine prochaine mais d’ores et déjà l’avocat de Patrick Balkany, Eric Dupond-Moretti a publiquement dénoncé ces réquisitoires pour évoquer une peine plus lourde que ce qui est parfois requis dans les crimes de sang.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.