Et si la cathédrale Saint Etienne de Toulouse brûlait ?

Et si la cathédrale Saint Etienne de Toulouse brûlait ?

Chef d’oeuvre gothique, la cathédrale Saint Etienne est un des joyaux de Toulouse. Quelques semaines après l’émotion de l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, les pompiers ont simulé sur place la lutte contre un incendie dans l’édifice.

Réaction rapide des pompiers

Cet exercice de plusieurs heures à la cathédrale Saint-Etienne visait à tester différents types d’intervention en cas de sinistre et d’incendie. Trois opérations ont été testées : – La mise en station d’une échelle aérienne sur le parvis et le flanc gauche de la cathédrale – Les colonnes sèches – La mise à l’abri des œuvres d’art Deux engins de lutte contre l’incendie ont été mobilisés : un fourgon pompe tonne (FPT) et une échelle pivotante combinée (EPC).

Les objectifs et enjeux des services de secours

Sauvegarder le patrimoine culturel commun et sa valeur historique ont été testés dans cet exercice des services de secours. Les établissements anciens induisent des risques particuliers notamment le risque d’effondrement, la propagation rapide d’un incendie et l’aggravation des conséquences dues aux eaux d’extinction. Les impacts financiers et historiques engendrés par ce type de sinistre font que ce type d’intervention particulière nécessite une méthode d’intervention spécifique. La prise en charge d’un sinistre déclaré au sein d’un bâtiment historique est donc concentrée autour de la mise en sécurité des personnes et des biens. Outre l’évacuation du public et l’application de mesures de prévention, elle consiste à la mise en place de périmètres de sécurité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.