Abdelkader Merah reconnu complice de Mohamed Merah

Abdelkader Merah reconnu complice de Mohamed Merah

Abdelkader Merah, le frère du djihadiste toulousain, a été condamné à 30 ans de réclusion, en appel, ce jeudi soir. Il avait été condamné à 20 ans de prison en première instance. La perpétuité avait été requise contre ce « mentor » du tueur alors que l’acquittement avait été plaidé par la défense mettant en avant une « complicité » introuvable.

30 ans de réclusion

Abdelkader Merah a été condamné à 30 ans de réclusion, en appel, ce jeudi soir par la cour d’assises spéciale de Paris. La complicité a été retenue. Un verdict tombé comme une enclume dans le silence de la salle d’audience, bientôt ponctué par les larmes de reconnaissance des familles des victimes. Dans son box, Abdelkader Merah, 36 ans, a à peine courbé les épaules. Cette décision, rendue après douze heures de délibération, est une victoire de taille pour l’accusation, qui n’a pas obtenu la perpétuité requise mais a arraché la « complicité » des crimes commis par le jihadiste toulousain.

Pourvoi en cassation

Une dernière fois avant que la cour ne se retire pour délibérer, le principal accusé, 36 ans, avait dit être étranger aux crimes perpétrés par son frère Mohamed Merah : sept assassinats commis l’arme au poing, nourris de la haine des soldats de la République et des juifs, en mars 2012 à Toulouse et Montauban. À l’heure où le « califat » djihadiste est tombé aux confins orientaux de la Syrie, le procès Merah a ramené à ce moment de basculement où la France est pour la première fois frappée sur son sol depuis les attentats du GIA algérien en 1995. Vendredi matin, l’avocat de Mohamed Merah, Me Dupont Moretty, a annoncé son intention de se pourvoir en cassation dans ce dossier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.