Procès Merah jour de verdict

Procès Merah jour de verdict
Photo Pixabay/AJEL

À la veille du verdict dans le procès en appel d’Abdelkader Merah, la communauté juive et les proches des victimes attendent que justice soit rendue. Ce mardi 16, la perpétuité a été requise contre le frère de Mohamed Merah, le “tueur au scooter” qui avait assassiné sept personnes à Toulouse et Montauban en mars 2012. Perpétuité assortie d’une période de sûreté de 22 ans : une peine maximale qui avait déjà été demandée lors du premier procès en novembre 2017. A cette époque, les réquisitions n’avaient pas été suivies. Condamné à 20 ans de prison pour “association de malfaiteurs terroriste”, l’accusé, qui a déjà passé sept ans derrière les barreaux, avait été acquitté du chef de “complicité” des sept assassinats. Le parquet général avait donc interjeté appel.  Verdict du procès en appel ce jeudi 19 Président de l’association des parents d’élèves de l’école Ozar hatorah – aujourd’hui Ohr torah – au moment des faits, Pierre Lasry avait ses enfants au sein de l’établissement au moment de l’attaque. Comme beaucoup d’autres, il a passé plusieurs jours sur les bancs de la cour d’appel de Paris pour assister au procès. Selon lui : “les familles n’ont pas un esprit de vengeance, ni un esprit de vindicte. Elles veulent simplement que la justice soit rendue”. Un sentiment partagé par Marc Friedman, Porte-parole du Crif (Conseil Représentatif des Institutions Juives) à Toulouse et président de l’association des parents d’élèves d’Ohr torah. Ses deux fils étaient scolarisés au sein de l’établissement ce triste matin du 19 mars 2012. Il rappelle que si le jugement en première instance est confirmé, Abdelkader Merah pourra “se promener dans les rues de Toulouse dans sept ou huit ans”. Intolérable selon lui. Le verdict du procès en appel est rendu ce jeudi 19 par la Cour d’appel de Paris. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.