Expo Giacometti à Albi

Expo Giacometti à Albi

Toulouse Lautrec et Alberto Giacometti réunis à Albi

Entre impressionnisme, humanisme et expressionnisme, toute la magie d’Henri de Toulouse Lautrec est là. Indépendant, n’appartenant à aucune école, le peintre albigeois était un visionnaire au point que ses oeuvres furent refusées par les grands musées parisiens de l’époque. Depuis 1922, elles sont abritées au Palais de la Berbie, à Albi, pour la plus grande collection publique de Lautrec au monde. L’artiste ne se résume pas qu’à Montmartre, aux maisons closes et à la nuit parisienne. Ce que rappelleront d’ailleurs les quelques 30 oeuvres prêtées par le musée de la Berbie au Grand Palais, à Paris, du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020, pour la deuxième rétrospective de l’histoire du peintre. Pour Danièle Devynck, Conservateur en chef du musée Toulouse Lautrec à Albi, cette exposition sera différente de celle de 1992. “A l’époque, elle était plus axée sur la sociologie du peintre. Cette fois, nous serons beaucoup plus centrés sur son art véritable et l’imprégnation qu’il va connaître en fréquentant l’avant-garde de la fin du XIXème siècle”.   Giacometti s’invite au musée Lautrec jusqu’au 30 juin : En attendant cette exposition temporaire dans la capitale, le musée Toulouse Lautrec en propose une autre entre ses murs, celle d’Alberto Giacometti : 30 sculptures, 42 dessins, 12 estampes à découvrir jusqu’au 30 juin. Comme le peintre albigeois, l’artiste suisse s’est focalisé sur la représentation du corps, du visage, de l’humain. Entre Giacometti et Lautrec les époques changent mais les liens sont étroits. Tous deux ont été deux artistes majeurs de la modernité.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.