ONG en méditerranée Question Au Gouvernement du député Aviragnet

Joël Aviragnet a posé une question au gouvernement à propos des récentes déclarations du Ministre de l’intérieur sur les interventions des ONG ou associations en Méditerranée pour sauver les migrants naufragés

Merci Monsieur le Président,
Ma question s’adresse à Monsieur le ministre de l’intérieur,
Monsieur le ministre, « en méditerranée les ONG ont pu se faire
complices des passeurs ». Avec ces mots, lourds de sens, vous avez
couvert de honte notre pays ainsi que toutes les femmes et les
hommes qui s’engagent au quotidien pour sauver la vie des réfugiés
dans la méditerranée.
Les ONG telles que SOS méditerranée, la Cimade, Médecins sans
frontières, et j’en passe, sont l’honneur de l’Europe. Elles sauvent
l’humanité qui est en chacun de nous.
Faut-il rappeler qu’un tiers des sauvetages en mer est l’œuvre des
ONG ?
Alors que vous avez fermé les portes du port de Marseille à l’Aquarius
et à ses dizaines de réfugiés, la décence aurait dû vous condamner au
silence !
Les mots me manquent pour vous dire combien vos propos sont
inadmissibles ! Combien par votre déclaration vous déshonorez la
France et ceux qui croient en l’humain, en la dignité des personnes qui
risquent leur vie pour un monde meilleur.
Je viens d’une terre où les réfugiés espagnols sont arrivés par milliers
dans les années 40, où les réfugiésitaliens ont migré pour fuir la misère
au XIXème siècle. Aujourd’hui, ce sont les Syriens qui tapent aux portes
de l’Europe et croyez bien que l’histoire nous jugera sur nos actes.

L’une de mes plus grandes fiertéslorsque j’étais maire d’Encausse-Les-
Thermes fut d’accueillir plusieurs familles de réfugiés, suis-je moi aussi

Page 2 sur 2
complice des passeurs Monsieur Castaner ? Est-ce que la région
Occitanie qui subventionne les ONG d’aide aux réfugiés et souhaite
ouvrir le port de Sète à SOS Méditerranée est elle aussi complice ?
Non, monsieur le ministre, les ONG ne sont complices d’aucun mal,
d’aucune forfaiture. En revanche, votre discours est une injure à nos
valeurs républicaines.
En prenant pour cible les ONG vous vous rendez complice des
groupuscules fascistes et de l’extrême droite, de Salvini, d’Orban et de
Le Pen.
Voilà la désertion morale qui est la vôtre !
Monsieur le ministre, allez-vous réhabiliter les ONG que vous avez
offensé ? Allez-vous entendre le cri de ceux qui se noient en
Méditerranée, comme l’a fait l’Espagne de Pedro Sanchez ? Allez-vous,
enfin, respecter le principe de fraternité de notre devise nationale ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.