De Toulouse, à l’élection européenne, 50 jours pour Glucksmann et le PS

De Toulouse, à l'élection européenne, 50 jours pour Glucksmann et le PS
Rafaël Glusksmann a parlé de son amour pour l'Europe. Vidéo

Le PS et Place publique ont lancé samedi leur campagne pour les européennes. Ils ont choisi la ville de Toulouse (et le Stade toulousain), terre historique pour la gauche, afin d’exposer leur projet.  La plus grande surprise reste pour les partisans de retrouver en tête de liste Raphaël Glucksmann, un réalisateur et écrivain qui a lancé son mouvement en 2018, Place publique et qui fait donc ses débuts en politique.

Si les militants semblent le connaitre de part ses écrits, ils restent néanmoins convaincus que le choix du Parti socialiste reste le bon. Pour Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste, c’est exactement ce qui fait la différence de ce candidat qui ne cherche pas à trouver la bonne “punch line”, mais à amener la nouveauté. Lors de ce meeting, Raphaël Glucksmann a su se montrer convainquant auprès des futurs électeurs en évoquant son envie de voir une “Europe démocratique sociale et écologique” se dresser. “Accompagner l’Europe vers une transformation écologique juste, Réformer la pac, abroger les accords de libre échange qui empêchent de prendre des décisions sur les normes sociales et écologiques”, autant de projets que la gauche souhaite mettre en place si elle est élue. En attendant, il reste 50 jours au candidat pour convaincre les francçais. ITV : Raphaël Glucksmann, tête de la liste d’union Place publique et PS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.