Muret, Beauchalot, reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Muret, Beauchalot, reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle
La sécheresse a provoqué des mouvements des sols. Photo Pixabay/Klimkin

Par arrêté interministériel du 26 février 2019 publié au Journal Officiel du 22 mars 2019, l’état de catastrophe naturelle a été constaté pour la commune de Beauchalot pour des inondations et coulées de boue qui ont eu lieu le 30 mai 2018. Les personnes sinistrées disposent d’un délai de 10 jours à compter du 22 mars 2019 pour présenter leur dossier auprès de leur assureur.

Pour la commune de Beauchalot et par arrêté interministériel du 27 février 2019 publié au Journal Officiel du 23 mars 2019, l’état de catastrophe naturelle a été constaté pour des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017

Pour la commune de Muret état de catastrophe naturelle constaté pour des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2017. Sont également concernées les communes de Cépet, Fonbeauzard, L’Isle-en-Dodon , Layrac-sur-Tarn, Maureville, Puysségur. Les personnes sinistrées disposent d’un délai de 10 jours à compter du 23 mars 2019 pour présenter leur dossier auprès de leur assureur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.