Perpignan. Elle se cache dans une tombe pour démasquer la pilleuse du cimetière

Perpignan. Elle se cache dans une tombe pour démasquer la pilleuse du cimetière
Perpignan sous le soleil Photo Pixabay/tpf1959

Excédée par les nombreux vols commis sur la tombe de son neveu, une femme a mené son enquête et a pris en flagrant délit l’auteure présumée des faits.

Une personne arrêtée

Début mars, elle s’est cachée derrière les grilles d’un caveau et a filmé cette sexagénaire en train de voler des fleurs déposées le matin même. La suspecte a été appréhendée et son domicile perquisitionné. La police n’avançait pas alors elle a décidé de mener sa propre enquête. Brigitte Pascual s’est cachée dans un caveau pour trouver celle qui pillait depuis des mois la tombe de son neveu, dans un cimetière de Perpignan (Pyrénées-Orientales), rapporte L’Indépendant. Son abnégation a payé : elle a filmé en flagrant délit une sexagénaire en train de voler des fleurs déposées le matin même.

Une dizaine de vols

Brigitte Pascual a comptabilisé une dizaine de vols depuis que son neveu, un policier de 40 ans disparu en février 2018, a été inhumé. « Ça nous faisait tellement mal ces actes gratuits, ignobles, on en était arrivé à tous se suspecter dans la famille », confie-t-elle. Aidée par son époux et sa sœur, elle a donc décidé le samedi 2 mars d’organiser une planque au cimetière. Elle s’est cachée derrière les grilles du caveau situé en face de la tombe de son neveu. C’est là qu’elle a filmé avec son téléphone la sexagénaire. « Elle faisait son choix comme chez un fleuriste, puis elle a attrapé un gros pot de marguerites qu’on avait porté le matin même et elle est repartie en vitesse », raconte-t-elle. Très vite, les policiers vont perquisitionner le domicile de la suspecte, une Perpignanaise âgée de 67 ans. Dans sa maison, des centaines de décorations florales Ils ne sont pas déçus. La somptueuse maison de ville regorge de centaines de décorations florales et de statuettes qui garnissent habituellement les cimetières. Interrogée sur la présence de ces fleurs chez elle et confrontée à la vidéo, la sexagénaire a nié en bloc les accusations. Elle est convoquée en septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Perpignan. La police demande aux personnes victimes de vols dans des cimetières de se manifester au 04 68 35 70 00.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.