“Gilets jaunes” : vive inquiétude chez les militaires de l’opération Sentinelle

"Gilets jaunes" : vive inquiétude chez les militaires de l'opération Sentinelle
Des parachutistes participent à une cérémonie militaire à Toulouse. Photo Archives

Sur France Info, plusieurs d’entre eux ont accepté de témoigner sous couvert d’anonymat. Certains ont été mobilisés pour assurer la sécurité de bâtiments officiels en vue de l’acte 19 des “gilets jaunes” ce samedi 23 mars.

Le gouverneur de la place militaire de Paris a indiqué ce vendredi que les soldats affectés dans cette opération très critiquée par l’ensemble de l’opposition de gauche comme de droite, auraient autorisation d’ouvrir le feu dans le cadre de la légitime défense pour soi ou pour autrui.

A Toulouse, et conformément à l’annonce du Premier ministre en début de semaine, la manifestation sera interdite place du Capitole. Pour rappel, le gouvernement a également augmenter le tarif des amendes pour participation à un attroupement non autorisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.