Aéroport de Toulouse : les trois erreurs d’une privatisation

Aéroport de Toulouse les trois erreurs d'une privatisation
Photo Pixabay/JESHOOTS-com

Coup de tonnerre il y a quatre ans lorsque Bercy choisit de vendre l’aéroport de Toulouse Blagnac à un groupe chinois inconnu. Mais les syndicats n’y ont vu qu’une opération financière et pas un projet d’avenir. D’où cette tentative de bloquer l’opération via le tribunal de commerce de Paris. L’État français doit-il se séparer de ses aéroports ? L’Assemblée nationale a examiné un texte de loi qui prévoit la privatisation du groupe Aéroports de Paris ADP.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.