Accusé du meurtre de Patricia Bouchon, Laurent Dejean comparaît devant les assises

Accusé du meurtre de Patricia Bouchon, Laurent Dejean comparaît devant les assises

Le meurtre de Patricia Bouchon désigné parfois comme “la joggeuse de Bouloc” du nom de ce village du nord de Toulouse a eu lieu le 14 février 2011. Cette secrétaire d’un célèbre cabinet d’avocats toulousain avait été violemment frappée puis étranglée. Longtemps l’affaire a piétiné avant que les enquêteurs ne décident de placer Laurent Dejean en examen.

Frappée puis étranglée

Partie faire du jogging tôt le matin, Patricia Bouchon n’est pas réapparue à son domicile. Son mari alerte les gendarmes qui rapidement ouvrent une enquête. Des traces sont retrouvées sur le lieu de passage de son jogging. Son corps ne sera retrouvé que plusieurs semaines plus tard à une dizaine de kilomètres de Bouloc. L’autopsie ne laisse plus de place au doute : Patricia Bouloc a bien été rouée de coups puis tuée par strangulation.

Les avocats vont plaider l’acquittement

Laurent Dejean comparaît à partir de jeudi et pour plusieurs jours devant la cour d’assises de la Haute Garonne. Le parquet fait état d’indices graves et concordants au soutien de son accusation. Mais l’accusé lui nie être le meurtrier. Ses avocats plaideront l’acquittement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.