Décès de Georges Sarre, ancien secrétaire d’État de Mitterrand et proche de Chevènement

Secrétaire d’État aux transports dans trois gouvernements et père du permis de conduire à points, qu’il avait fait voter en 1989, Georges Sarre s’est éteint ce jeudi à l’âge de 83 ans

Georges Sarre, ancien secrétaire d’État socialiste de François Mitterrand de 1988 à 1993 et père du permis à points, est décédé jeudi matin à l’âge de 83 ans, a annoncé à l’AFP Jean-Pierre Chevènement. « Je ressens une peine immense après le décès de ce compagnon de combat depuis notre prime jeunesse », a déclaré l’ancien ministre avec lequel il avait fondé le Mouvement des Citoyens.

Né en novembre 1935, George Sarre avait dirigé avec Jean-Pierre Chevènement le CERES (Centre d’études, de recherches et d’éducation socialiste), qui avait permis en 1971 à François Mitterrand de prendre la tête du Parti socialiste.

Vote du permis à points en 1989

Figure de la gauche parisienne, il avait été député de Paris de 1981 à 1986, en 1988, puis de nouveau de 1993 à 2002, et maire du 11e arrondissement de 1995 à 2008. Il avait été secrétaire d’État aux transports dans les gouvernements Rocard, Cresson et Bérégovoy. En 1989, il avait notamment fait voter le permis de conduire à points, qui était entré en application en 1992. En 1993, il avait quitté le PS pour fonder avec Jean-Pierre Chevènement le Mouvement des citoyens, dont il avait assumé la présidence de 2001 à 2002.

Label : Kangai News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.