Mort d’un Palestinien suite à des affrontements en Cisjordanie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme s’est dit vivement préoccupé par les affrontements entre des colons israéliens et des Palestiniens à Mughayir, un village de Cisjordanie occupée.

Au cours de ces violences, l’homme tué, Hamdi Taleb Na’asan, âgé de 38 ans, a été touché par balles dans le dos. Il faisait partie d’un groupe de six Palestiniens visés par des tirs lors de heurts dans le village de Mughayir, près de Ramallah.

« Les équipes de surveillance du Haut-Commissariat en Cisjordanie suggèrent que l’assassinat a eu lieu après qu’un groupe d’environ 30 Israéliens – dont certains armés à l’avant-poste israélien d’Adei Ad, ont d’abord attaqué des agriculteurs palestiniens dans leurs champs », a déclaré le porte-parole du Haut-Commissariat lors d’un point de presse ce mardi à Genève. 

Soupçons de tirs à balles réelles contre des villageois

Selon Rupert Colville, ce groupe est ensuite descendu sur le village même et les assaillants ont utilisé des tirs à balles réelles contre les villageois et leurs maisons. « La confrontation aurait donné lieu à des coups de feu tirés contre six villageois, laissant trois d’entre eux dans un état grave. On ignore si des colons ont également été blessés et si tel est le cas leur nombre », a-t-il ajouté.

Bien que les forces de sécurité israéliennes soient stationnées près du village et immédiatement alertées de l’attaque, des témoins ont informé des équipes onusiennes, qui se sont rendues dans le village hier lundi, qu’il a fallu environ deux heures avant leur intervention. « Lorsque les forces de sécurité israéliennes sont finalement intervenues, leur action aurait consisté principalement à disperser les villageois palestiniens à l’aide de gaz lacrymogène », a fait valoir le Bureau de l’ONU des droits de l’homme. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.