Brexit : inquiétude croissante des entreprises

Malgré un nouveau vote des députés britanniques mardi, le Brexit pourrait se faire sans accord.

À deux mois, jour pour jour, du Brexit, un nombre croissant d’entreprises commence à perdre patience et à se préparer au scénario d’un “no deal”, c’est-à-dire d’un Brexit sans accord. Les entreprises de la grande distribution craignent des problèmes d’approvisionnement. Quant aux groupes pharmaceutiques, ils constituent déjà des stocks.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.