La famine s’aggrave dans plusieurs pays

La famine provoquée par les conflits s’aggrave, selon un nouveau rapport de l’ONU

La situation en Afghanistan, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Soudan du Sud et au Yémen s’est aggravée fin 2018, en grande partie en raison des conflits, tandis que quelques améliorations ont été enregistrées en Somalie, en Syrie et dans le Bassin du Lac Tchad grâce notamment à un meilleur contexte sécuritaire. Au total, près de 56 millions de personnes à travers les huit zones de conflit ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence et d’assistance afin de soutenir leurs moyens d’existence.

Violences contre les humanitaires

Selon le rapport, les actes de violence contre le personnel humanitaire sont en hausse, parfois forçant les organisations à suspendre leurs opérations et à priver les populations vulnérables d’une aide précieuse. En 2018, des travailleurs humanitaires et des établissements ont été la cible d’attaques dans tous les pays couverts par le rapport.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.