Venezuela, appels au dialogue

Venezuela, appels au dialogue
L'opposition conduite par Juan Guaidó appelle à de nouvelles manifestations cette semaine. Maduro a lui obtenu le soutien de l'armée. Photo DP

Venezuela : devant un Conseil de sécurité divisé l’ONU prône le dialogue pour résoudre la crise

La situation au Venezuela est une source de grave préoccupation, a déclaré samedi la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo, lors d’une réunion d’urgence sur la situation au Venezuela du Conseil de sécurité. 

“La situation au Venezuela est une source de grave préoccupation”

« Près de 30 millions de Vénézuéliens sont touchés par l’hyperinflation et l’effondrement des salaires réels; les pénuries de nourriture, de médicaments et de fournitures de base; la détérioration des services de santé et d’éducation; la détérioration des infrastructures de base telles que l’eau, l’électricité, les transports et les services urbains », a dit la Secrétaire générale adjointe.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter une aggravation des tensions », « Nous devons essayer de contribuer à la recherche d’une solution politique qui permettra aux citoyens du pays de jouir de la paix, prospérité et tous leurs droits humains »

la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo,

Entre 2015 et 2017, le Venezuela comptait 3,7 millions de personnes sous-alimentées et la mortalité infantile a doubléau cours des récentes années, a-t-elle ajouté.

Plus de 3 millions de Vénézuéliens vivent maintenant à l’étranger, dont 2,3 millions de personnes qui ont quitté le pays depuis 2015, pour se réfugier principalement dans d’autres pays d’Amérique du Sud.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.