Rapport Oxfam. Des milliardaires toujours plus nombreux et toujours plus riches

L’ONG Oxfam a dévoilé ce lundi 21 janvier son rapport sur les inégalités dans le monde. Même si la méthodologie est parfois remise en cause par des économistes, le constat reste frappant. Les plus riches sont de plus en plus riches et les plus pauvres, de plus en plus pauvres… 

Tour d’horizon des chiffres les plus saillants du rapport de l’organisation non gouvernementale. Les inégalités de richesse se creusent toujours plus dans le monde. C’est le constat que révèle un rapport d’Oxfam publié ce lundi 21 janvier. L’organisation non-gouvernementale se base sur des chiffres du magazine américain Forbes et de la banque Crédit suisse. Voici les cinq données les plus criantes concernant les inégalités dénoncées dans le rapport.

Les 26 personnes les plus riches possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale En 2018, 26 personnes possèdent donc plus d’argent que 3,8 milliards de personnes… En 2017, ils étaient 43. Les richesses mondiales sont donc de plus en plus concentrées par une extrême minorité. Dans le même temps, 3,4 milliards de personnes vivent dans l’extrême pauvreté, avec moins de 5,50 dollars par jour (4,80 euros).

La répartition des richesses

Il n’y a jamais eu autant de milliardaires sur la planète. En 2018, ils étaient 2 208. En 2008, année de la crise financière, ils étaient 1 125. En dix ans, leur nombre a pratiquement doublé. Entre 2017 et 2018, il y a même eu un nouveau milliardaire tous les deux jours sur la planète. L’année dernière, la fortune des milliardaires a augmenté de 900 milliards de dollars sur l’année, soit une augmentation exorbitante de 2,5 milliards par jour. Prenons l’exemple de Jeff Bezos, PDG d’Amazon et accessoirement homme le plus riche du monde. En 2017, il était à la tête d’une fortune de 72,8 milliards de dollars. Un an plus tard, son pactole s’élève à 112 milliards d’euros, soit une hausse de 53 %.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.