Categories: France

Toubon, défenseur des Droits, évoque ses rémunérations

Invité à l’antenne de RTL ce jeudi, Jacques Toubon a été interrogé sur le montant de son salaire et le total de ses rémunérations qui font polémique depuis la publication du Canard Enchaîné mercredi 16 janvier. 

Suite à la polémique sur le salaire de Chantal Jouanno qui, en tant que présidente de la Commission nationale du débat public percevait 14660 euros, le journal avait recensé huit «cumulards» dont Jacques Toubon. Le Défenseur des droits qui percevrait près de 30 000 euros n’a pas détaillé le montant de ses rémunérations mais n’a pas non plus démenti les faits.

«Je touche le salaire de médiateur de la République tel qu’il a été fixé en 2011 quand j’ai pris mes fonctions. S’y ajoutent depuis 2006 une pension de fonctionnaire, de conseiller de Paris et de parlementaire français et européen». Le résultat, a-t-il insisté, de «44 ans au service de l’État».

Comme Défenseur des Droits, il perçoit donc 15.725 euros mensuels auxquels s’ajoutent ses pensions d’administrateur civil et de conseiller d’État ainsi que sa triple retraite d’adjoint au maire de Paris, de député et de parlementaire européen.

Alors que la France traverse une crise profonde depuis le mois de novembre, l’ancien ministre de la Justice de Jacques Chirac, qui représente aujourd’hui l’autorité administrative indépendante chargée de défendre les droits des citoyens en France, s’étonne que cela puisse choquer: «Je ne comprends pas que ça choque, c’est un travail à plein temps pour lequel je suis rémunéré conformément aux règles».

L’usage des lanceurs de balles de défense critiqué

Sur un tout autre sujet, mais lui aussi bien présent dans la crise des «gilets jaunes», le Défenseur des droits en France a dit «espérer que le gouvernement prenne des dispositions» sur l’usage des lanceurs de balles de défense (LBD), utilisés par les forces de l’ordre notamment lors des manifestations de «gilets jaunes», «devant l’évidence aujourd’hui de leur dangerosité». L’utilisation de ces armes dites de force intermédiaire est au cœur de polémiques après que de nombreux manifestants ont été blessés, parfois grièvement au visage, lors des rassemblements du mouvement populaire des «gilets jaunes». Jacques Toubon avait préconisé, dans un rapport remis le 10 janvier 2018, l’interdiction de l’usage des lanceurs de balle de défense (LBD) dans le cadre du maintien de l’ordre en raison de leur «dangerosité» et des «risques disproportionnés» qu’ils font courir. D’après le décompte de Libération, qui s’appuie sur les travaux du collectif militant «Désarmons-les», au moins 69 «gilets jaunes» ou journalistes ont été blessés par des tirs de LBD depuis le début de la mobilisation et au moins 14 d’entre eux ont perdu l’usage d’un œil.

Label : Kangai News Date d’ajout : 18/01/2019


Partager

Articles Récents

Nouvel accident de la route mortel au nord de Toulouse

Un jeune homme est décédé ce dimanche matin dans un accident de la route à Lapeyrousse Fossat à quelques kilomètres…

15 septembre 2019 10:53

Gareth Thomas annonce être atteint du Sida

Gareth Thomas ancien international du Pays de Galles et du Stade Toulousain vient d'annoncer sa séropositivité. Recordman des sélections galloises,…

15 septembre 2019 10:47

Top14. Toulouse chute à la Rochelle

4e journée et 3e défaite pour Toulouse dans ce championnat top 14 de rugby samedi. A une semaine du début…

15 septembre 2019 10:35

Mort d’un jeune de 20 ans sur la rocade de Toulouse

Un accident de la route mortel a eu lieu ce samedi matin sur la rocade de Toulouse. Un jeune conducteur…

14 septembre 2019 09:32

Auch, émeutes après la mort d’un homme qui fuyait un contrôle de police

Un conducteur est mort vendredi après avoir tenté d'échapper à un contrôle routier de la police à proximité d'Auch. Deux…

14 septembre 2019 09:12

Pro d2. Colomiers et Montauban chutent à domicile

Mauvaise 4e journée de championnat pro d2 de Rugby pour Colomiers qui, à domicile, ont laissé échapper la victoire. Carcassonne…

14 septembre 2019 07:51