Affaire Benalla, Castaner se défend devant le Sénat

Le ministère de l’Intérieur ne pouvait empêcher Benalla d’utiliser ses passeports diplomatiques a déclaré Christophe Castaner devant la commission parlementaire

Auditionné ce mercredi 16 janvier devant la commission d’enquête du Sénat, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a assuré qu’il était impossible aux équipes de son ministère d’empêcher Alexandre Benalla de voyager avec les passeports diplomatiques qu’il a conservé après son départ de l’Élysée. Le ministère de l’Intérieur ne pouvait « techniquement » pas empêcher Alexandre Benalla d’utiliser ses passeports diplomatiques après son licenciement, s’est défendu mercredi Christophe Castaner devant les sénateurs alors que le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, a révélé qu’il les avait utilisés « presque une vingtaine de fois ».

« Techniquement le ministère de l’Intérieur n’est pas en mesure, dès lors que ces passeports ne relèvent pas du ministère de l’Intérieur, de pouvoir empêcher leur utilisation sauf dans certains cas si on est sur une procédure judiciaire », a déclaré Christophe Castaner devant la commission d’enquête du Sénat. Le ministre a expliqué longuement qu’il est possible d’intervenir si les passeports diplomatiques – qui relèvent du ministère de Affaires étrangères – sont déclarés volés ou perdus, mais pas s’ils sont « invalidés » parce que le détenteur a perdu ses fonctions.

Label : Kangai News Date d’ajout : 17/01/2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.