Côte d’Ivoire. L’ancien président Gbagbo acquitté de crimes contre l’humanité

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, aux Pays-Bas, ont rendu ce mardi 15 janvier leur décision : l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, 73 ans, et son ancien allié Charles Blé Goudé, 47 ans, sont acquittés de toutes les charges retenues contre eux après les violences post-électorales en Côte d’Ivoire entre décembre 2010 et avril 2011.

Ils ont tranché. Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, aux Pays-Bas, ont rendu ce mardi matin leur décision sur le sort de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien allié Charles Blé Goudé, accusés d’avoir pris une part active dans les violences meurtrières post-électorales en Côte d’Ivoire, entre décembre 2010 et avril 2011, après la défaite du premier nommé face à Alassane Ouattara. Les deux hommes politiques, respectivement âgés de 73 et 47 ans, ont été acquittés de « l’ensemble des charges » retenues contre eux pour crimes contre l’humanité.

Leur remise en liberté « immédiate » a également été ordonnée, selon les déclarations du juge italien Cuno Tarfusser.

Ils étaient tous deux accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité : meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, pour lesquels ils ont plaidé non coupable. Après avoir occupé le palais présidentiel pendant plusieurs mois, Laurent Gbagbo avait finalement été arrêté en avril 2011 par les forces du président Ouattara, soutenues par les Nations unies et la France. Il avait ensuite été le premier ancien chef d’État à avoir été remis à la Cour pénale internationale. Ces violences en Côte d’Ivoire avaient fait plus de 3 000 morts en cinq mois.

Label : Kangai News Date d’ajout : 15/01/2019

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.