Grand débat, mode d’emploi à Toulouse

Grand débat, mode d'emploi à Toulouse
Emmanuel Macron face à une crise sans précédent de son autorité, contraint de redonner la parole aux Français. Photo DP "Dorian Gray Miroir" par roland_reumond Pixabay DP

Jean-Luc Moudenc, Maire Les Républicains LR de Toulouse a souhaité mettre en place sur Toulouse un premier dispositif de participation au grand débat souhaité par Emmanuel Macron pour tenter de mettre fin à la crise sociale exprimée par les Gilets Jaunes. Comment cela va t il se passer ?

Comment les Toulousains sont invités à participer au Grand Débat. Dans la ville rose, ce ne sont pas les parlementaires qui vont recueillir les doléances des Français mais la mairie.

près de 30 points de débat qui seront ouverts jusqu’au 15 mars

Pour ce faire, la Mairie de Toulouse mettra à disposition, dans les mairies de quartier, les Maisons de la citoyenneté et au Capitole, des formulaires d’expression citoyenne sur les quatre grands thèmes de la Lettre aux Français du Président de la République.


Vivement que ce débat démocratique commence afin qu’au temps de la violence succède le temps du dialogue, pour un pacte national renouvelé 

Les contributions des Toulousains seront, ensuite, directement transmises à l’organisateur du Grand débat. La Collectivité n’en conservera pas copie a précisé le maire de Toulouse. Reste à savoir si le gouvernement décidera ou non de suivre ces doléances.

Grand débat. Le duo de ministres Lecornu et Wargon chargés de l’organisation

La secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique Emmanuelle Wargon et le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu ont été chargés d’organiser le grand débat national. L’information a été dévoilée, ce lundi 14 janvier, par plusieurs sources gouvernementales. On connaît les « pilotes » du grand débat promis par l’exécutif. Selon plusieurs sources gouvernementales, il s’agit d’un duo : la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique Emmanuelle Wargon et le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu. D’après les informations dévoilées ce lundi matin, Sébastien Lecornu devrait plus spécifiquement s’occuper de la place des élus et Emmanuel Wargon de celle de la société civile dans cette grande consultation voulue pour sortir de la crise des Gilets jaunes. La semaine dernière, Chantal Jouanno, la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), avait finalement refusé d’assurer le « pilotage » après la polémique suscitée par la révélation de son salaire : 11 500 € nets par mois.

2 Commentaires

  1. Si je comprends bien il ne s’agit donc pas d’un débat , c’est à dire une confrontation de la parole. Il s’agirait donc de faire de la prose recueillie par nos chers élus. Bref ça continue.

  2. Merci de cette information. Je vais contacter la Mairie de mon quartier, afin de participer à ce “grand débat”. J’en souhaite un apaisement de la situation et un dialogue constructif pour la fortification de notre Démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.