Prime d’activité, SMIC, référendum, ce qu’a dit Edouard Philippe

Au lendemain du 5e samedi de mobilisation des Gilets jaunes, le Premier ministre Édouard Philippe a accordé un entretien aux Échos dans lequel il précise les annonces faites par le président de la République censées répondre à une partie des demandes des Gilets jaunes.

« Nous avons fait des erreurs » « Nous n’avons pas assez écouté les Français. Je reste persuadé qu’ils veulent qu’on transforme ce pays. Je leur dis que leur impatience est la mienne. Nous allons continuer à réparer le pays en les associant davantage », a souligné Édouard Philippe, dans cet entretien mis en ligne dimanche soir.

Le gain de 100 € net pour les salariés proches du Smic passera « par une hausse massive de la prime d’activité » qui sera versée « dès le 5 février pour compléter le salaire de janvier », a annoncé Édouard Philippe. Cette hausse ne concernera donc pas tous les salariés au Smic car la prime d’activité tient compte de l’ensemble des revenus du ménage. Mais « nous allons élargir le nombre de foyers éligibles (à la prime d’activité), qui passera de 3,8 millions à 5 millions », précise le Premier ministre. « Cette réforme va bien au-delà des personnes qui sont juste au Smic : tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 € de plus jusqu’à 1 560 € net de revenus. Avec un enfant, une mère célibataire, et elles sont nombreuses sur les ronds-points, pourra percevoir la prime jusqu’à 2 000 € de salaire. Un couple (avec) deux enfants, dont l’un gagne le Smic et l’autre 1 750 €, verra ses revenus augmenter de 200 € », explique Édouard Philippe.

Gilets jaunes. Hausse de 100 €, débat sur le référendum… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Édouard Philippe
Label : Kangai News
Date d’ajout : 16/12/2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.