CGT. Philippe Martinez appelle à la convergence avec les Gilets jaunes

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, qui avait jusqu’ici tenu à garder ses distances avec le mouvement des Gilets jaunes, a appelé ce vendredi 14 décembre à la « convergence » et à « généraliser les grèves partout ».

Après une certaine hésitation, il a fini par s’y résoudre. De longues semaines après le début du mouvement des Gilets jaunes, Philippe Martinez semble avoir changé d’avis à leur sujet. Alors que les manifestants se préparent à un « Acte V » ce samedi, le secrétaire général de la CGT a estimé ce vendredi 14 décembre sur BFMTV qu’il « faut des convergences » entre son syndicat et les Gilets jaunes. Un mouvement dont il se tenait pourtant à distance, expliquant qu’il y avait parmi eux « des éléments d’extrême-droite ».

Au début du mouvement, Philippe Martinez a d’abord estimé que les manifestants récupéraient en partie les mesures pour lesquelles se bat la CGT depuis longtemps. « Ça me fait plutôt rire que l’on vante les mérites des Gilets jaunes alors que nous, on se mobilise depuis plusieurs années et on est souvent critiqués », déclarait-il ainsi fin novembre. Mais il assurait aussi qu’il n’était pas question pour la CGT de « se mélanger avec n’importe qui », pointant du doigt des « éléments d’extrême-droite » parmi les Gilets jaunes et regrettant que « certains confondent revendications et immigration ».

« Ce sont des tracts de la CGT, ça »

Ce vendredi, le patron de la CGT a donc changé de ton vis-à-vis du mouvement populaire. Après avoir fustigé les annonces d’Emmanuel Macron en faveur du pouvoir d’achat, estimant qu’elles bénéficient surtout « au Medef » et qu’il faut « hausser le ton et ‘taper’ les grands patrons au porte-monnaie », Philippe Martinez a appelé à « multiplier les grèves » et les « généraliser » pour « mettre la pression ». Et il a appelé, pour ce faire, à une « convergence » avec les Gilets jaunes, ajoutant : « Quand je vois sur les barrages des appels à la hausse du Smic, au rétablissement de l’ISF… Ce sont des tracts de la CGT, ça. » Il a toutefois précisé qu’il considérait encore que certains éléments parmi les Gilets jaunes ne correspondaient pas aux valeurs défendues par son syndicat. « C’est une minorité mais on entend des choses inacceptables notamment concernant les immigrés », a-t-il déclaré ce vendredi. Lors des premières manifestations des Gilets jaunes, certains d’entre eux avaient livré des migrants aux autorités dans la Somme, un événement à la suite duquel la CGT Douanes avait porté plainte, a rappelé le représentant syndical.

CGT. Philippe Martinez change de ton et appelle à la convergence avec les Gilets jaunes.
Label : Kangai News
Date d’ajout : 14/12/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.