Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, qui avait jusqu’ici tenu à garder ses distances avec le mouvement des Gilets jaunes, a appelé ce vendredi 14 décembre à la « convergence » et à « généraliser les grèves partout ».

Après une certaine hésitation, il a fini par s’y résoudre. De longues semaines après le début du mouvement des Gilets jaunes, Philippe Martinez semble avoir changé d’avis à leur sujet. Alors que les manifestants se préparent à un « Acte V » ce samedi, le secrétaire général de la CGT a estimé ce vendredi 14 décembre sur BFMTV qu’il « faut des convergences » entre son syndicat et les Gilets jaunes. Un mouvement dont il se tenait pourtant à distance, expliquant qu’il y avait parmi eux « des éléments d’extrême-droite ».

Au début du mouvement, Philippe Martinez a d’abord estimé que les manifestants récupéraient en partie les mesures pour lesquelles se bat la CGT depuis longtemps. « Ça me fait plutôt rire que l’on vante les mérites des Gilets jaunes alors que nous, on se mobilise depuis plusieurs années et on est souvent critiqués », déclarait-il ainsi fin novembre. Mais il assurait aussi qu’il n’était pas question pour la CGT de « se mélanger avec n’importe qui », pointant du doigt des « éléments d’extrême-droite » parmi les Gilets jaunes et regrettant que « certains confondent revendications et immigration ».

« Ce sont des tracts de la CGT, ça »

Ce vendredi, le patron de la CGT a donc changé de ton vis-à-vis du mouvement populaire. Après avoir fustigé les annonces d’Emmanuel Macron en faveur du pouvoir d’achat, estimant qu’elles bénéficient surtout « au Medef » et qu’il faut « hausser le ton et ‘taper’ les grands patrons au porte-monnaie », Philippe Martinez a appelé à « multiplier les grèves » et les « généraliser » pour « mettre la pression ». Et il a appelé, pour ce faire, à une « convergence » avec les Gilets jaunes, ajoutant : « Quand je vois sur les barrages des appels à la hausse du Smic, au rétablissement de l’ISF… Ce sont des tracts de la CGT, ça. » Il a toutefois précisé qu’il considérait encore que certains éléments parmi les Gilets jaunes ne correspondaient pas aux valeurs défendues par son syndicat. « C’est une minorité mais on entend des choses inacceptables notamment concernant les immigrés », a-t-il déclaré ce vendredi. Lors des premières manifestations des Gilets jaunes, certains d’entre eux avaient livré des migrants aux autorités dans la Somme, un événement à la suite duquel la CGT Douanes avait porté plainte, a rappelé le représentant syndical.

CGT. Philippe Martinez change de ton et appelle à la convergence avec les Gilets jaunes.
Label : Kangai News
Date d’ajout : 14/12/2018

Partager

Articles Récents

Toulouse Bagnères de Bigorre, pourquoi c’est une étape piège pour les favoris du Tour

La 12e étape du Tour de France, longue de 209 kilomètres mène les coureurs de Toulouse quartier Bagatelle à Bagnères de…

18 juillet 2019 10:11

Sauvagement poignardée à Toulouse, une femme entre la vie et la mort

Une femme a été sauvagement agressée dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier Bonnefoy à Toulouse. Son…

18 juillet 2019 06:38

Le Tour des Pitchounes à Toulouse Bagatelle

Après plusieurs années de tractations entre les membres de l'association MediaPitchounes, les autorités et les organisateurs de la course, le…

18 juillet 2019 06:20

Albi Toulouse, itinéraire et horaires de la 11e étape du Tour de France

Après une journée de repos à Albi, les coureurs du Tour de France arrivent à Toulouse pour la 11e étape.…

17 juillet 2019 07:56

Temps estival à Toulouse ce mercredi

Journée estivale ce mercredi 17 Juillet à Toulouse. Ce temps va se prolonger. Météo France confirme un épisode de fortes…

17 juillet 2019 07:35

Les pompiers de Haute Garonne en renfort dans l’Aude

De nombreux incendies sont signalés ce lundi dans le Tarn ou l'Aude. Des renforts ont été mobilisés. Depuis ce lundi…

15 juillet 2019 16:47