Le transports d’Armes de chasse et de Pétards interdits en Haute Garonne

Le transports d'Armes de chasse et de Pétards interdits en Haute Garonne
Crainte d'un nouveau samedi violent à Toulouse.

Le gouvernement ne parvient à pas contenir les tensions. A Toulouse, les violences se succèdent en marge des manifestations de lycéens. Les autorités craignent des violences de la part des Gilets Jaunes radicalisés.

Face à ces risques d’émeutes, la préfecture de Haute Garonne vient d’étendre un certain nombre d’interdits. La vente au détail de carburant est prolongée. Il est désormais interdit de transporter des armes de chasse sur tout le département. Enfin, “Le transport et l’utilisation de produits dangereux, inflammables ou chimiques, des
produits explosifs, des artifices de divertissement, des fumigènes et des pétards de toutes catégories sont interdits, sauf motif professionnel, sur le département de la Haute-Garonne“.

” Le port et le transport, sans motif légitime, d’armes de chasse et de munitions et
d’objets pouvant constituer une arme au sens l’article 132-75 du code pénal sont
interdits.”

Inédit. Pour rappel, le match de championnat ligue 1 de football entre le Toulouse Football Club et Lyon prévu samedi soir au Stadium avait déjà été repoussé.

A situation de crise, mesures exceptionnelles. Pour l’heure, le gouvernement ne trouve pas de solution politique à la crise des Gilets Jaunes. Pis encore, les lycéens se sont mis en grève dans toute la France pour protester contre la réforme du Bac. De nombreuses manifestations ont donné lieu à des dégradations et des violences.

Vidéo – Les étudiants de la faculté du Mirail et d’autres université ont rejoint le mouvement des lycées aujourd’hui. Ils ont manifesté dans Toulouse en partant du pont neuf. Les forces de polices et CRS ont essayé de les repousser en dehors du centre ville e passant par le quartier de St Cyprien avant de se rendre vers Patte d’oie. Des bombes lacrymogènes n’ont pas cessé d’enflammer les routes de la ville rose. Certains étudiants ont fait preuve de violence en lançant des projectiles sur les policiers ou encore en mettant le feu à des vélo. Pour eux, l’important est de faire comprendre que le ras le bol est général “marre de se faire taxer alors que le droit d’étudier est fondamental”.
Auteur: Mme Forgeois Stéphanie
Production: Medias Du Sud

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.