Pauvreté. la Banque alimentaire de Toulouse lance une grande collecte

Pauvreté. la Banque alimentaire de Toulouse lance une grande collecte
Photo DP

Comme chaque année, à la fin du mois de novembre, la Banque Alimentaire se prépare à sa grande collecte dans les supermarchés, comme ici à Toulouse. Vendredi et samedi, toute la journée, les équipes de la Banque Alimentaire de Toulouse débuteront leur collecte auprès de plus de 100 magasins de l’agglomération toulousaine et ses départements limitrophes.

La Banque Alimentaire a plusieurs circuits d’approvisionnement. Mais l’essentiel des produits vient de la ramasse. Une ramasse quotidienne. Tous les matins cinq à six camions reviennent de leurs tournées dans les supermarchés avec des produits frais, fruits et légumes entre autres. Ce sont des invendus qui restent consommables, avec une date limite de consommation de plus de 48h.

Dans ses entrepôts, une équipe d’une cinquantaine de personnes se relaye toute la semaine pour trier, et ensuite distribuer aux associations les aliments. Car la Banque Alimentaire est un circuit de distribution indirect contrairement au Restos du Coeur par exemple. Ce qui n’empêche pas la Banque Alimentaire de distribuer près de 220 millions de repas par an, au niveau national, contre 140 pour les Restos du Coeur.

A Toulouse, la Banque Alimentaire couvre la Haute-Garonne, l’Ariège et le Tarn-et-Garonne. Ce sont plus de 4 millions de repas qui ont été distribués l’année dernière aux associations, soit 2000 tonnes d’aliments. Si les chiffres paraissent importants, la Banque Alimentaire de Toulouse manque de denrées et de personnel bénévole. L’an passé, 160 tonnes de denrées (dont 40 de pâtes) ont été collectées lors de la grande collecte de novembre, alors qu’en 2012, près de 270 tonnes avaient été récoltées. L’année dernière, il a fallu 7 mois à la Banque Alimentaire de Toulouse pour épuiser son stock, alors qu’il y a quelques années le stock tenait toute une année.

Ce weekend, la Banque Alimentaire de Toulouse se lance donc dans sa grande collecte. Près de 2500 bénévoles seront présents pour l’occasion. Mais il manque encore des bénévoles quotidiennement. Une équipe de 50 se relaye à Toulouse. Thierry Bastié estime qu’ils devraient être au moins le double pour un meilleur fonctionnement. Thierry Bastié, président Banque Alimentaire de Toulouse Karine, salariée en chantier d’insertion. Ici depuis 11 mois pour rebondir professionnellement et changer de secteur d’activité. Manon, service civique. Année de césure après des études en communication. Elle prépare les commandes fait un peu de tri le matin et s’occupe de la communication le reste du temps.

Auteur: Mr Alrivie Thibaut
Production: Medias Du Sud

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.