Mer Noire : le chef de l’ONU appelle à éviter toute nouvelle escalade entre la Russie et l’Ukraine

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit profondément préoccupé par l’incident survenu le 25 novembre près de la péninsule de Crimée, en mer Noire, à l’approche du détroit de Kertch, impliquant des navires ukrainiens et russes, et a souligné « la nécessité immédiate d’éviter tout risque de nouvelle escalade de la situation ».

« Le Secrétaire général exhorte les deux parties à faire preuve de la plus grande retenue et à prendre les mesures qui s’imposent pour contenir cet incident et réduire les tensions par tous les moyens pacifiques disponibles, conformément à la Charte des Nations Unies », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée mardi.

Le chef de l’ONU a également souligné « la nécessité de respecter pleinement les droits et obligations de toutes les parties concernées en vertu des instruments internationaux pertinents ».

« La souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, conformément aux résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité, doivent également être pleinement respectées », a dit son porte-parole.

Lundi, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, avait déjà fait part de la préoccupation de l’Organisation au sujet de cet incident.

Elle avait expliqué que, selon les informations dont elle disposait, l’incident se serait produit près du détroit de Kertch entre un navire russe et trois navires ukrainiens, alors que ces derniers tentaient de pénétrer dans la mer d’Azov, qui est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch.

Plusieurs marins ukrainiens auraient été blessés durant cet accrochage et les bateaux ukrainiens et leurs personnels seraient retenus captifs par les autorités russes, avait-elle précisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.