« Attention, ça va péter monsieur le juge », s’emporte Jawad Bendaoud

Il avait logé des djihadistes du 13-Novembre : « Attention, ça va péter monsieur le juge », s’emporte Jawad Bendaoud. Jawad Bendaoud est rejugé en appel pour recel de malfaiteurs terroristes à Paris. Ce midi, après deux heure trente d’interrogatoire, il s’est emporté violemment, reprochant au président de relever des contradictions dans ses déclarations.

L’audience a été suspendue une dizaine de minutes. « Me traitez pas de menteur, je suis pas un menteur ! » Jusqu’alors calme à l’audience, Jawad Bendaoud s’est brusquement emporté ce midi, à la barre du tribunal où il est rejugé en appel pour avoir logé deux djihadistes du 13-Novembre, dont l’un des cerveaux présumés des attaques de Paris.

Interrogé depuis ce matin, il n’a pas supporté les remarques du président, qui relève souvent les contradictions dans ses déclarations. « J’ai rien à perdre » « Vous dites que je change de version, que je suis ceci…, s’énerve l’homme de 32 ans, en jogging rouge sur tee-shirt noir. Il répète alors ne rien avoir su ni de l’identité ni de la cavale des terroristes. C’est tout à fait normal. Personne, coupable ou innocent, ne pourrait être cohérent dans une affaire comme ça. Vous balancez des petites piques, des petites phrases. Je dis rien, je prends, mais attention, ça va pêter, j’ai rien à perdre », lance-t-il en haussant le ton.

« Mettez-moi six ans »

Et de craquer : « Monsieur le juge, vous me faites quoi là ! lance le prévenu, qui crache par terre. Ça fait huit mois que je suis seul, sans RSA, sans psy… Mettez-moi six ans, » poursuit-il en frappant du poing sur la barre. Son avocat, Xavier Nogueras se place à ses côtés, tente de le calmer. « Ils font quoi eux ! », tonne encore Jawad Bendaoud en apercevant deux gendarmes qui se sont placés derrière lui. L’audience est aussitôt suspendue, le temps que le prévenu, qui évoquait peu avant tous ses problèmes, retrouve ses esprits Elle a repris dix minutes plus tard.


Il avait logé des djihadistes du 13-Novembre : « Attention, ça va péter monsieur le juge », s’emporte Jawad Bendaoud.
Label : Kangai News
Date d’ajout : 28/11/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.