Affaire Daval. La mère de Jonathann nie toute « complicité » dans le meurtre d’Alexia

Martine Henry, la mère de Jonathann Daval a nié ce mercredi 28 novembre, toute complicité dans le meurtre de sa belle-fille. Une trace d’ADN, qui lui appartiendrait avait été retrouvée dans le coffre de la voiture qui a servi à transporter le corps d’Alexia. La mère de Jonathann Daval, Martine Henry, implicitement mise en cause par la partie civile, a nié mercredi toute « complicité » dans le meurtre de sa belle-fille Alexia, dans une interview à BFMTV.

« Je nie très fort cette complicité », a-t-elle déclaré alors que le beau-frère d’Alexia, Grégory Gay, a fait état de la découverte d’un cheveu de Martine Henry dans le véhicule professionnel de Jonathann qui a servi à transporter le corps de la victime. « Un cheveu c’est volatil, il a pu se transférer là » Le cheveu avait été retrouvé dans le coffre de la voiture qui a servi à transporter le corps d’Alexia, dont le corps a été retrouvé, en novembre 2017, près d’un bois de Gray-la-Ville (Haute-Saône). Le cheveu se trouvait sur une planche, qui était dans le coffre de la voiture de fonction du suspect, rapporte Le Parisien. Or, selon le journal, l’ADN féminin sur ce cheveu bicolore de 8 cm pourrait être celui de la mère de Jonathann Daval, mis en examen pour meurtre sur conjoint.

Martine Henry affirme sur BFMTV avoir découvert l’histoire de l’ADN à travers les médias : « Je n’étais pas au courant, je ne savais pas qu’il pouvait exister un cheveu de moi dans la voiture », déclare-t-elle à BFMTV, avant de poursuivre : « Un cheveu c’est volatil, il a pu se transférer là. […] Il a pu se retrouver dans la voiture en serrant mon fils, en l’embrassant, il s’est posé sûrement sur ses vêtements. »

Affaire Daval. La mère de Jonathann nie toute « complicité » dans le meurtre d’Alexia
Label : Kangai News
Date d’ajout : 28/11/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.