Meurtre d’Alexia. Ses faits et gestes avant sa disparition dans l’ordinateur de Jonathann

Un fichier Word retraçant les dernières heures supposées d’Alexia Daval a été retrouvé dans l’ordinateur de son mari, Jonathann Daval. Il y consigne le déroulé détaillé de ce qu’aurait fait le couple le jour du signalement de la disparition de la jeune femme. Créé une dizaine de jours après la mort d’Alexia, l’existence de ce document a été portée à la connaissance des enquêteurs dès le début de l’affaire, selon l’avocat de Jonathann Daval.

Dimanche 25 novembre, l’émission Sept à Huit a révélé que Jonathann Daval a consigné dans son ordinateur un compte-rendu des faits et gestes de son couple la matinée qui a précédé le signalement – à son initiative – de la disparition de son épouse, Alexia Daval. Un fichier qu’il a créé une dizaine de jours après la mort d’Alexia, dont le corps a été retrouvé, en novembre 2017, près d’un bois de Gray-la-Ville (Haute-Saône).

Dans ce document Word, que les enquêteurs ont retrouvé dans l’ordinateur de l’informaticien, on peut lire une succession d’actions détaillées. Selon ce document, Alexia serait partie faire un jogging après avoir enfilé « débardeur rose, tee-shirt gris, lunette rouge, short noir, chaussettes blanches, baskets roses et gilet de sport coton rose » et avoir déjeuné d’« un peu de salade de fruits ». Jonathann y raconte aussi avoir « vidé le lave-vaisselle, étendu le linge, pris une douche » mais également être allé chez ses parents, au bar avant d’aller « aux urgences et à la gendarmerie vers 11 heures 45. »

« Pas du tout quelque chose de caché »

Les enquêteurs s’interrogent sur les raisons qui ont poussé le mari à consigner ainsi, dans le détail, les faits et gestes du couple. Il pourrait laisser penser que le suspect voulait être sûr de se souvenir de la version qu’il avait donnée aux enquêteurs. L’avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, confirme l’existence de ce document. Et assure même que c’est Jonathann, lui-même, qui en a parlé aux enquêteurs dès le début de l’affaire. « Ce n’était pas du tout quelque chose de caché », a-t-il ainsi expliqué à l’AFP. « Puis, on n’en avait pas du tout reparlé. […] Aujourd’hui, effectivement, il est mis en relief d’une autre façon », a ajouté l’avocat, trois jours avant une nouvelle audition de son client prévue jeudi par le magistrat instructeur chargé du dossier au tribunal de Besançon.

Le 7 décembre, l’informaticien de 34 ans sera confronté d’une part aux parents d’Alexia, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, et d’autre part à son beau-frère Grégory Gay et à son épouse Stéphanie, soeur d’Alexia, qui se sont constitués parties civiles.

Nouvelle version d’un complot familial

Après la découverte du corps de sa femme, Jonathann Daval s’était présenté pendant trois mois en veuf éploré avant d’être interpellé fin janvier et d’avouer avoir étranglé sa femme au cours d’une dispute. Fin juin, il était revenu sur ses aveux, accusant son beau-frère d’être le meurtrier dans le contexte d’un complot familial. « Si le scénario (décrit dans le document) était de lui, c’est assez surprenant qu’il soit obligé de l’écrire pour s’en souvenir », a considéré l’avocat de Jonathann Daval, supposant « qu’on lui a dicté ». « L’affaire est beaucoup plus complexe qu’on ne le pense », a insisté Me Schwerdorffer. Mis en examen pour « meurtre sur conjoint » et encourant la réclusion criminelle à perpétuité, Jonathann Daval est incarcéré à la maison d’arrêt de Dijon.


Meurtre d’Alexia. Ses faits et gestes avant sa disparition, consignés dans l’ordinateur de Jonathann.
Label : Kangai News
Date d’ajout : 26/11/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.