La croissance des salaires retombe à son plus bas niveau depuis 2008 (OIT)

La croissance des salaires retombe à son plus bas niveau depuis 2008 OIT
ces salaires qui stagnent sont un obstacle à la croissance économique et à la hausse des niveaux de vie. Photo DP

La croissance mondiale des salaires est faible tandis que les écarts de rémunération entre hommes et femmes, d’environ 20% à l’échelle mondiale, demeurent insupportablement élevés, selon le dernier Rapport mondial sur les salaires de l’Organisation internationale du Travail (OIT) publié lundi.

« En 2017, la croissance mondiale des salaires est retombée à son plus bas niveau depuis 2008, bien en-dessous des niveaux prévalant avant la crise financière mondiale », souligne l’OIT.

Le Rapport mondial sur les salaires 2018/19 constate qu’en termes réels, la croissance salariale mondiale a ralenti, passant de 2,4% en 2016 à 1,8% en 2017.

Ces conclusions sur la croissance salariale, qui s’appuient sur les données de 136 pays, montrent toutefois des disparités selon les régions.

Ainsi dans les pays avancés du G20, la croissance des salaires réels a diminué, de 0,9% en 2016 à 0,4% en 2017. A l’inverse, dans les pays émergents et en développement du G20, la croissance des salaires réels a fluctué entre 4,9% en 2016 et 4,3% en 2017.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.