Carburants. Le mécontentement d’un entrepreneur de travaux publics

Depuis 6 h 30, ce jeudi, le dépôt pétrolier de Brest est bloqué par une cinquantaine d’engins de chantiers et de tracteurs. Un blocage initié par des entreprises et des indépendants du secteur du BTP qui s’effectue au moyen de voitures et de tracteurs. Pourquoi sont-ils mobilisés ? “Nous protestons contre le projet de taxation du gazole non routier. Le prix du litre passerait de 80 centimes d’€ à plus d’1,30 € à compter du 1er janvier”, explique Frédéric Corbé, entrepreneur à Dirinon.

Auteur: Mr Padellec Jean-Luc
Production: Le Télégramme

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.