Manif des Gilets Jaunes, les perturbations prévues à Toulouse ce 17 Novembre

Manif des Gilets Jaunes, les perturbations prévues à Toulouse ce 17 Novembre
Face au profond sentiment d'injustice fiscale, une journée test pour le gouvernement. Photo DP

Un profond sentiment d’injustice fiscale. Ce samedi 17 novembre 2018, des manifestations sont à prévoir à Toulouse et dans le département de la Haute-Garonne pour protester contre les fortes augmentations des prix du carburant. Comme dans toute la France cette première manifestation du 17 novembre, risque d’entraîner des difficultés de circulation, en particulier sur le périphérique toulousain et aux abords des zones commerciales.

La rocade toulousaine, les accès aux principales bretelles, les boulevards de la ville rose pourraient donc être chargés ce samedi.

Selon la préfecture, “l’ampleur du mouvement reste incertaine en l’absence de dépôts de déclarations de manifestation en préfecture. Les usagers de la route sont donc invités à anticiper leurs déplacements et à éviter tout déplacement non impératif le samedi 17 novembre”.

Les participants aux mouvements organisés le 17 novembre prochain sont invités par les autorités “à faire preuve d’un esprit de responsabilité et de prudence dans les actions entreprises, pour éviter tout incident”.

Combien de personnes participeront à ce mouvement ? Quel sera leur impact sur l’opinion publique ? Réussiront ils à faire reculer un gouvernement qui a fait voter une nouvelle hausse des taxes sur les carburants pour le 1er janvier 2019 ? Les forces de l’ordre interviendront elles avec le risque d’envenimer la situation ?

1 Commentaire

  1. Oui aux gilets jaunes.Comme le gouvernement ne peut plus augmenter les impôts directs, il augmente les indirects.Macron qui n’a aucun respect pour nous, agent des nantis, nous parle d’écologie, avec un ministre qui a démissionné, et aucun projet réel pour la réduction des gaz à effet de serre. Les aides au changement de voiture ? Cela dope la vente des véhicules. Oui cela aidera quelques-uns, pas forcément ceux qui roulent le plus d’ailleurs et qui ont besoin de la voiture pour le travail, mais bon, si certains s’y retrouvent c’est bien (quand ils ne sont pas riches).
    L’augmentation du prix du baril ? De la blague…quand il a baissé a-t-on baissé le prix de l’essence ? Non le plus souvent.
    Un premier ministre qui menace qui menace les manifestants de l’intervention des forces de l’ordre : et le droit à manifester ? Va-t-on aussi le passer aux oubliettes ? Le fait est que nous avons un gouvernement extrêmement autoritaire et méprisant.Les classes moyennes dont je fais partie trinquent de plus en plus alors que nous faisons vivre le pays . Les riches le sont de plus en plus , nous attendons le retour des capitaux qui sont dans les paradis fiscaux : C’est là qu’est l’argent.
    Pour une vrai écologie et pas d’effets d’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.