Moudenc veut déléguer la gestion des eaux de Toulouse à Véolia et Suez

Moudenc veut déléguer la gestion des eaux de Toulouse à Véolia et Suez
La date d'entrée en vigueur de ces contrats est prévue le 1er janvier 2020. Photo Archives

Le 13 décembre prochain, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole, proposera au Conseil métropolitain d’opter pour deux délégations de service public comme modes de gestion unifiée de l’eau et de l’assainissement pour les 37 communes. Véolia sera proposé comme délégataire pour l’eau et Suez pour l’assainissement.

Dans un communiqué de presse, Jean-Luc Moudenc déclare avoir retenu les propositions de ces 2 candidats pour des délégations de service public "qui vont permettre à tous les habitants de la Métropole de bénéficier du tarif de l’eau le plus bas de France (villes de + de 100 000 habitants) : 2,91€/m3 (eau et assainissement)."

Il se traduira pour tous par une baisse du prix, de l’ordre de - 25% sur Toulouse par exemple. En moyenne, pour une consommation type de 120 m3/an, un Toulousain économisera 120€/an, et les autres habitants de la Métropole entre 45 et 250€/an (une économie variable en fonction des tarifs actuels de chaque commune) explique t on dans l'entourage du maire LR de Toulouse.

Selon Jean Luc Moudenc, les contrats de délégation de service public "prévoient des investissements soutenus en faveur de la qualité des réseaux, notamment pour le taux de renouvellement des canalisations qui sera doublé, passant de 0,4 à 0,8%, soit 24 M€/an investis contre 12 M€/an aujourd’hui. Un effort qui permettra à Toulouse Métropole d’améliorer son rang parmi les collectivités de France avec le taux de fuite le plus faible".

1 Commentaire

  1. Cela – les baisses de prix – c’est ce qu’affirme Mr Moudenc pour faire passer ce qu’il veut !
    Vous êtes un organe d’information… à moins que vous ne soyez qu’une émanation de la mairie ?
    Le choix initial n’est pas seulement SUEZ et VEOLIA, mais
    Celui d’une REGIE MUNICIPALE plutôt qu’un contrat laissé au privé, avec actionnaires prenant leur part de bénéfices…payés par les usagers.
    Le communes qui actuellement sont sous contrat de Régie Municipale ont un coût de l’eau nettement inférieur à celui payé par les communes sous contrat privé.

    J’ai habité LILLE lors de ce passage d’une Régie Municipale à des contrats privés : la première année, c’est vrai, les prix sont restés raisonnables… puis ont augmenté la seconde, encore plus la troisième année.

    Il est regrettable que vous ne mentionnez pas le mouvement très important :
    eautoulouse.fr
    qui rassemble des citoyens demandant à pouvoir donner leur avis sur ce qui les engage POUR 12 ANS SANS POSSIBILITE DE CHANGER DE CONTRAT DURANT CES 12 ANNEES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.