Six sympathisants de l’ultra-droite interpellés pour des menaces visant Emmanuel Macron

Six personnes ont été interpellées ce mardi 6 novembre, soupçonnées d’avoir préparé une action contre le président de la République. Au moins une de ces interpellations a eu lieu à Fougères en Ille-et-Vilaine. Les autres auraient eu lieu en Moselle et en Isère, indique BFM/TV. Selon des informations de BFM/TV, six personnes ont été interpellées ce mardi 6 novembre, soupçonnées d’avoir préparé une action contre Emmanuel Macron. Il s’agirait d’un projet « imprécis et mal défini d’action violente », précise une source proche du dossier à Reuters.

Ces personnes seraient liées à l’ultradroite, indique une autre source proche de l’enquête à l’Agence France Presse. Une interpellation à Fougères L’une des interpellations a eu lieu très tôt ce matin à Fougères en Ille-et-Vilaine, confirme une source judiciaire à Ouest-France. Quatre autres suspects ont été interpellés en Moselle et un en Isère. L’opération a ciblé cinq hommes et une femme âgés de 22 à 62 ans.

Ils ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire, ouverte par le parquet de Paris, pour association de « malfaiteurs terroristes criminelle ». Les investigations en cours doivent permettre d’établir la réalité et la nature exacte de cette menace, a précisé l’une des sources proches de l’enquête. L’extrême-droite sous surveillance Lundi, lors de l’installation du nouveau directeur de la DGSI, Nicolas Lerner, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est dit « attentif » aux menaces venues notamment des « mouvements extrémistes de droite comme de gauche, très actifs sur notre territoire ». Depuis 2017, les enquêteurs ont déjà mené au moins deux autres coups de filets antiterroristes visant l’ultradroite. La DGSI avait notamment démantelé en octobre 2017 un groupuscule dirigé par un jeune habitant de Vitrolles (Bouches-du-Rhône) et ancien militant de l’organisation royaliste Action française, Logan Nisin.


Six sympathisants de l’ultra-droite interpellés pour des menaces visant Emmanuel Macron. Label : Kangai News Date d’ajout : 06/11/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.