Le Yémen est un « enfer sur terre » pour les enfants

Le Yémen est un « enfer sur terre » pour les enfants
Le Yemen sur Google Map

30.000 enfants meurent chaque année au Yémen de malnutrition, a alerté dimanche le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Le 26 octobre, le monde découvrait avec bouleversement la couverture du New York Times. Le quotidien américain avait publié une photographie d’Amal, une fillette yéménite de sept ans au corps émacié par la malnutrition.

Amal est décédée dans le nord du Yémen moins d’une semaine après la publication de sa photo dans la presse.

« Malheureusement, Amal n’est pas le seul enfant yéménite à subir ce sort », a déclaré Geert Cappelaere, le Directeur de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord lors d’une conférence de presse à Amman, en Jordanie.

« Au Yémen, 30.000 enfants meurent chaque année de malnutrition. Il n’y a pas une seule Amal – il y a plusieurs milliers d’Amals », a souligné M. Cappelaere de retour d’une mission dans ce pays du sud-ouest de la péninsule arabique ravagé par une guerre civile depuis plus de trois ans.

Pour l’UNICEF, le Yémen est actuellement un enfer pour les enfants. « C’est un enfer sur terre pour 50% à 60% des enfants. Un enfer pour chaque garçon et chaque fille », a déploré M. Cappelaere.

1,8 million d’enfants yéménites souffrent aujourd’hui de malnutrition aiguë. Chaque jour, 400.000 enfants souffrent d’une forme grave de malnutrition aiguë sévère. 40% d’entre eux vivent à Hodeïda et dans les gouvernorats voisins, où la guerre fait rage.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.