Sonde Bepi vers Mercure, on croise les doigts avec les chercheurs toulousains

Sonde Bepi vers Mercure, on croise les doigts avec les chercheurs toulousains
La distance Terre Mercure oscille de 90'000'000 kilomètres 210'000'000 km Photo Archives

Le grand périple de la Sonde Bepi vers Mercure a débuté dans la nuit à Kourou. Son voyage va durer 7 ans. Des chercheurs toulousains sont associés à ce challenge.

Dans la nuit du 19 au 20 octobre, les deux satellites qui composent les sondes Bepi ont été lancés de Kourou par une fusée Ariane 5. Après un périple de sept ans, ils se sépareront pour se mettre en orbite autour de Mercure. Mercure est une planète jusqu’ici relativement peu étudiée. Aussi, les agences spatiales européenne, ÉSA, et japonaise, JAXA, ont travaillé ensemble pour relever ce défi et mettre sur pied la mission spatiale internationale Bepi Colombo. Le satellite européen MPO s’occupera principalement de cartographier entièrement la planète et d’étudier sa surface, sa structure interne et son exosphère tandis que le satellite japonais MMO (rebaptisé Mio) se focalisera sur l’environnement magnétisé de la planète.

En tout, huit instruments de Bepi Colombo ont été conçus grâce aux contributions de huit laboratoires CNRS. Avec des équipes de Paris, Orléan ou Aix Marseille, les chercheurs de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (CNRS/CNES/Université Toulouse III-Paul Sabatier) participent à ce nouvel épisode de la conquête spatiale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.