Les travaux débutent sur la RN124 échangeur du Perget à l’ouest de Toulouse

Les travaux débutent sur la RN124 échangeur du Perget à l'ouest de Toulouse
Les travaux débutent sur la RN124 échangeur du Perget à l'ouest de Toulouse Photo Google Map

Les travaux de sécurisation et d’élargissement de l’échangeur du Perget vont démarrer dans la nuit du 22 octobre, au niveau de la RN 124 et du boulevard Victor Hugo, pour une durée de 7 mois, soit jusqu’au mois de mai 2019.

La sortie n°6 de cet échangeur est régulièrement embouteillée par des files d’attente qui contraignent les automobilistes à circuler sur la bande d’arrêt d’urgence de la RN124. Une situation générée par la difficulté que rencontrent les véhicules et poids lourds pour s’insérer au niveau du giratoire nommé Terre et situé au débouché de la bretelle de sortie de la RN124.

Les futurs aménagements lancés par Toulouse Métropole consistent à allonger la sortie n°6 d’environ 200 mètres et à la dédoubler avec une voie nouvelle de liaison qui va contourner le giratoire Terre.

Les véhicules qui sortiront de la RN124 pour aller vers la zone commerciale pourront ainsi s’insérer directement sur le boulevard Victor Hugo, sans franchissement d’une ligne de cédez-le passage.

Quant aux automobilistes qui quittent la RN124 pour aller vers le sud en direction d’En Jacca, ils continueront de s’insérer sur le giratoire Terre, mais bénéficieront d’une 2ème file de circulation en amont, ce qui permettra une insertion des véhicules 2 par 2. Aujourd’hui, le franchissement du giratoire n’est possible que par un seul véhicule à la fois, ce qui créé un goulot d’étranglement et allonge les files d’attente.

Des sondages archéologiques, réalisés au printemps 2018 sous l’égide de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), avaient mis au jour une quinzaine de silex datant du paléolithique. Toulouse Métropole a engagé des études complémentaires qui ont permis d’aboutir à une solution technique (rehaussement du niveau altimétrique de la future voie d’accès) pour que les travaux soient engagés sans impacter ces vestiges en sous-sol et que leur préservation soit durablement garantie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.