L’épidémie d’Ebola en RDC. pas d’urgence internationale estime l’OMS

L'épidémie d'Ebola en RDC. pas d'urgence internationale estime l'OMS
L'épidémie se situe dans une zone de conflit actif doublée d’une crise humanitaire prolongée Photo DP

L’épidémie d’Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) ne constitue pas, à ce jour, une urgence de santé publique de portée internationale. C’est la conclusion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international réuni mercredi à la demande du chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Déclarée par les autorités congolaises le 1er aout dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), la dernière épidémie d’Ebola a également été constatée dans la province de l’Ituri, plus au nord.

Entre le 4 mai et le 15 octobre 2018, 216 cas d’Ebola (181 confirmés et 35 probables) ont été signalés en RDC. Au total, 139 décès sont survenus (104 confirmés et 35 probables).

Le 28 septembre, l’OMS avait relevé le risque de propagation du virus en RDC, le qualifiant de « très élevé » aux niveaux national et régional.

Neuf pays voisins de la RDC ont été informés qu'ils couraient un risque élevé de propagation et ont été aidés avec du matériel et du personnel, plus particulièrement l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud en ce qui concerne les activités de préparation.

Lundi dernier, le chef de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a décidé de convoquer une réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international afin de lui demander son avis sur une possible déclaration d’urgence de santé publique de portée internationale.

Après avoir entendu les dernières mises à jour de la situation par le ministère de la santé de la RDC, la mission des Nations Unies dans le pays (MONUSCO) et le Secrétariat de l’OMS, le Comité n’a pas jugé nécessaire de proclamer un tel état d’urgence à l’échelle internationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.