France

Constitution. François Hollande propose de supprimer le poste de Premier ministre

L’ancien président de la République, François Hollande a plaidé ce jeudi matin en faveur d’une suppression de la fonction de Premier ministre, estimant que le « président doit être le seul chef de l’exécutif ». L’ancien président socialiste François Hollande a plaidé ce jeudi, à l’occasion des 60 ans de la Constitution de la Ve République, pour la suppression du poste de Premier ministre, afin d’avoir un seul « chef de l’exécutif », et pour un Parlement doté de pouvoirs proches de ceux du Congrès américain.

« Il y a ce personnage, le Premier ministre, dont on ne sait pas s’il est encore le chef de la majorité (…) ou s’il est un collaborateur – c’est le mot que Nicolas Sarkozy avait utilisé pour qualifier à l’époque François Fillon », a dit l’ex-chef de l’Etat sur Public Sénat. Eviter « l’hyperprésidence » « Je considère qu’il faut aller jusqu’au bout : le président de la République doit être le seul chef de l’exécutif, donc plus de Premier ministre, plus de responsabilité devant le Parlement, plus de droit de dissolution du président de la République pour l’Assemblée nationale », a-t-il ajouté.

Pour éviter « l’hyperprésidence », il faut « qu’il y ait un parlement qui ressemblera à bien des égards au pouvoir du Congrès américain (…) et un président de la République élu pour cinq ans qui doit remplir son mandat et qui est forcément le chef de la majorité ». L’hyperprésidence n’est « pas liée à la Constitution actuelle » mais à un « parlement trop faible » et à cette « dyarchie au sein de l’exécutif », a-t-il estimé. Entrée en vigueur le 4 octobre 1958, la Constitution de la Ve République a été révisée 24 fois en soixante ans d’existence.

Emmanuel Macron, qui doit prononcer un discours ce jeudi au Conseil constitutionnel, a promis qu’il procéderait durant son quinquennat à une nouvelle réforme de la loi fondamentale. Cette révision prévoit entre autres la suppression de la Cour de justice de la République (CJR), l’inscription de la lutte contre le changement climatique ou de la spécificité Corse dans la Constitution. L’examen parlementaire de cette réforme, qui comprend également deux autres volets organique et ordinaire, a été interrompu en juillet en raison de la tempête politique soulevée par l’affaire Benalla et doit reprendre en janvier à l’Assemblée nationale.

Partager

Articles Récents

Luchon. de la Salade de museau et tête de porc contaminée à la Listeria

L'administration sanitaire vient de lancer une alerte pour les départements de la Haute Garonne et des Hautes Pyréneés : de…

3 août 2021

Tokyo 2021 – handball, records du monde, chocs et finales à suivre

Tokyo 2021 - handball : "Les Français s'imposent sans trop puiser dans leurs réserves". Les handballeurs français se sont qualifiés…

3 août 2021

Tarbes – un jeune homme grièvement blessé à la sortie d’une discothèque

Les faits révélés par la Nouvelle République des Pyrénées ne sont pas encore très clairs mais les conséquences sont connues…

3 août 2021

Covid19 – au CHU de Toulouse une situation déjà inquiétante

L'Agence Régionale de Santé ARC Occitanie a émis ce week end un appel urgent à la population pour informer de…

2 août 2021

Denis Genreau international australien recruté au Toulouse Football Club

Denis Genreau vient d'être engagé par le Toulouse Football CLub. Ce jeune joueur Australien évolue milieu de terrain et compte…

2 août 2021

Toulouse – avec le Pass Sanitaire, les restaurateurs s’attendent à une période compliquée

Pour éviter la diffusion du Covid19, le gouvernement instaure le Pass sanitaire pour accéder à certains lieux. La mesure provoque…

2 août 2021