« pendre les blancs » : le rappeur Nick Conrad s’explique

« pendre les blancs » : le rappeur Nick Conrad s’explique
Plusieurs plaintes ont été déposées dans cette affaire. Photo DP

Nick Conrad déclare, ce jeudi 27 septembre, que « le choc était voulu » mais « pas à un tel niveau ». « Les gens n’en retiennent que le négatif, ils surfent dessus. Pour moi, le choc était voulu, nécessaire, mais pas à un tel niveau ». Le rappeur Nick Conrad s’explique, ce jeudi, dans une interview au journal Le Parisien, après le tollé suscité par la publication du clip de sa chanson PLB, dans lequel il appelle à « pendre les blancs ».

La vidéo de plus de 9 minutes a été tournée à Noisy-Le-Grand, en Seine-Saint-Denis. Elle a été rapidement retirée par YouTube après sa publication sur la plateforme cette semaine, car « elle ne respectait pas le règlement de concernant les contenus incitant à la haine ». Surtout, le parquet de Paris a ouvert, mercredi, une enquête pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit ». La vocation de « retracer l’histoire du peuple noir » D’après son auteur, cette production « avait pour vocation première de retracer l’histoire du peuple noir ».

« Dans mon clip qui n’est que de la fiction, j’ai voulu inverser les rôles de l’homme blanc et de l’homme noir et proposer une perception différente de l’esclavage », argumente-t-il. « Ce morceau, c’est un miroir, une réponse aux injustices vécues par ma communauté depuis l’esclavage. Je me suis inspiré de mon expérience personnelle et de ce que j’observe en tant qu’artiste. J’ai cette impression que l’homme noir doit toujours faire plus d’efforts pour s’intégrer et rentrer dans le moule que veut lui imposer la société », développe le rappeur. Il conclut que si c’était à refaire il rajouterait « peut-être la mention ‘ceci est une fiction’ dans l’introduction car certains sont restés bloqués sur le premier degré ».

Enquête sur un clip appelant à « pendre les blancs » : le rappeur Nick Conrad s’explique. Label : Kangai News Date d’ajout : 27/09/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.