Don de plasma. Des machines de prélèvement retirées à Toulouse

Don de plasma. Des machines de prélèvement retirées à Toulouse
Don de plasma. Des machines de prélèvement retirées à Toulouse Vidéo

L’établissement français du sang d’Occitanie a retiré 24 des 36 machines de prélèvement de plasma. Une décision prise suite à deux incidents à la fin de l’été, où des particules ont été retrouvées dans des prélèvements sans qu’une alarme ne se déclenche. Le plasma est prélevé par aphérèse: le sang prélevé est filtré puis réinjecté au donneur. L’EFP est en train d’analyser ces particules noires, mais assure qu’elles ne seraient pas un danger. Une mesure de précaution, car au mois de mai dernier, des lanceurs d’alerte avaient déjà pointé du doigt ce type de matériel, de la marque Haemonetic.

Une plainte avait été déposée devant le TGI de Paris pour «mise en danger de la vie d’autrui», «tromperie aggravée» et «non-mise en œuvre d’une procédure de retrait et de rappel de produits de santé». L’EFP entend donc rapatrier des machine, d’une autre marque, sur des grands centres de prélèvements, dont Toulouse. Les dons de plasma sont cependant nécessaires à la fabrication d’une trentaine de médicaments, notamment dans le traitement des pathologies rénales, ainsi qu’à la transfusion directe des patients pour certaines hémorragies.

Auteur: Mr Alrivie Thibaut
Production: Medias Du Sud

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.