Toulouse. La centrale photovoltaïque de l’Oncopole retenue par le gouvernement

Dans le cadre du 4e appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de l’énergie solaire organisé par la Commission de Régulation de l’Energie (Cré), le projet de centrale photovoltaïque de l’Oncopole, porté par Toulouse Métropole, a été retenu.Il compte parmi les lauréats annoncés par le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire. 
Cette future centrale produira environ 21 millions de kWh par an, ce qui représente l’équivalent de la consommation électrique de 3 000 habitants. Elle fait partie des 103 lauréats désignés qui ont proposé le prix le plus bas constaté en France pour des centrales solaires.Après un appel à manifestation d’intérêt lancé par la Régie Municipale d’Électricité de la Mairie de Toulouse, la société UrbaSolar a été retenue comme partenaire pour l’investissement, la construction et l’exploitation de la centrale. 
Ce projet soutient la démarche engagée de Toulouse Métropole en matière de transition énergétique et en faveur du développement durable.Cinq projets de centrale sont prévus sur le territoire métropolitain dont une a été mise en service en mars 2018 : celle sur le toit de la halle aux fleurs du Grand Marché MIN de Toulouse Occitanie. Les 4 autres seront situées sur les toits du bâtiment Marengo, de la Médiathèque José Cabanis, de la station d’épuration de Castelginest et du parking nord du futur Parc des Expositions.Toulouse Métropole s’est donné l’objectif de devenir une « collectivité à énergie positive » et donc de produire davantage d’électricité qu’elle n’en consomme dans ses bâtiments publics.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.