Toulouse : un habitant de la ville rose à l’assaut de la crypto-monnaie

Une néo-banque participative pour révolutionner le système
Une néo-banque participative pour révolutionner le système

De nombreuses villes asiatiques, européennes ou américaines portent les projets de startup qui rayonnent dans l’univers de la crypto-monnaie. Shanghai a Binance, San Francisco a Coinbase, et Luxembourg pourrait avoir Hush.
Après un premier vol d’essai mitigé dans le secteur bancaire, l’entrepreneur toulousain Eric Charpentier revient à l’assaut avec le projet Hush d’une néo-banque, ambitionnant d’offrir à ses futurs clients des services financiers d’un tout nouveau genre. Une innovation qui à terme, d’après son créateur, devrait complètement révolutionner l’actuelle position du système bancaire par rapport aux crypto-monnaies.

Une néo-banque participative pour révolutionner le système
Une néo-banque participative pour révolutionner le système

Source: Pexels

Il y a environ un an, le promoteur de Hush s’était vu écarter du système bancaire par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) qui a suspendu les activités de son précédent projet, nommé Morning pendant un mois. Une situation à la suite de laquelle quelques difficultés financières et de gestion ont conduit au rachat de la banque par la Banque Edel, filiale du groupe E.Leclerc.
Mais  avec le projet Hush, Eric Charpentier entend entend de nouveau promouvoir sa vision de la banque à l’ère de la décentralisation.
Selon ses déclarations, l’ultime objectif du projet Hush est de proposer un modèle de banque participatif et régulé. Les crypto-monnaies ont démontré la réelle portée de leur valeur en tant qu’alternative au traditionnel système bancaire. Mais en tant qu’actifs financiers, elles ont également suscité un réel intérêt de la part des investisseurs.
Ripple par exemple, a connu une croissance de 3600% environ. Et elles sont nombreuses à présenter des taux de rendement de plusieurs milliers de pour cent, comme l’explique Coinlist. Les toulousains par exemples, se sont massivement orientés vers le bitcoin, et la ville abrite l’un des plus importants distributeurs automatique de la crypto-monnaie en France.
C’est donc convaincu du plein potentiel de ces actifs que Hush entend les porter au secteur bancaire.

L’innovation au service d’une finance décentralisée
L’innovation au service d’une finance décentralisée

Source: Pexels

À en croire son promoteur, Hush sera plus qu’une simple banque. Il s’agira de bénéficier des services traditionnels de la banque et d’avoir la liberté de la nature des devises (fiduciaires ou cryptographiques) de son compte. Par ailleurs, une carte de paiement ainsi qu’un service d’assurance à la carte seront également proposés aux utilisateurs.

Les promoteurs espèrent ainsi rassembler autour de la néo-banque une clientèle de 25 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année. Dans la droite ligne du processus de décentralisation initié par la blockchain, ce sont les utilisateurs qui se retrouveront au cœur même de la gestion et du fonctionnement de Hush. Le token Ush, dont l’ICO a été lancée plus tôt cette année, sera le vecteur de cette gouvernance partagée. Par ailleurs, 10 % du bénéfice commercial sera redistribué aux différents possesseurs de Ush proportionnellement à la quantité de tokens qu’ils détiennent.

Les crypto monnaies, nouvel eldorado de la finance ?

Une cryptomonnaie est une monnaie utilisable sur un réseau informatique décentralisé, de pair à pair. Elle est fondée sur les principes de la cryptographie et intègre l’utilisateur dans les processus d’émission et de règlement des transactions. Monnaies alternatives qui n’ont pas de cours légal, ces monnaies, dont les plus connues se nomment Bitcoin ou Ether donnent lieu à de vastes mouvements spéculations internationales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.