L’arrivée à Saint Lary Col du Portet est très très difficile

L'arrivée à Saint Lary Col du Portet est très très difficile
L'impressionnant profil du Col de Portet : de 800 mètres d'altitude, les coureurs auront à grimper jusqu'à 2215 mètres. Photo Tour de France

La 17e étape du Tour de France promet un final en apothéose avec l’arrivée à Saint Lary Col du Portet. Une montée très très difficile.

L’arrivée de l’étape Luchon Saint Lary au Col de Portet est bien plus difficile que la montée déjà mythique sur l’Alpe d’Huez. Cette montée au Col de Portet au terme d’une étape courte de 65 kilomètres et le passage de col classés 1e Catégorie (Peyresourde et Val Louron) sera spectaculaire : longue de 16 kilomètres, elle se termine à une altitude de 2215 mètres après une pente moyenne de 8,7% ! Par comparaison, la montée sur l’Alpe d’Huez “n’est que” de 13,1 kilomètres avec une pente moyenne de 8,1 !

Cette arrivée, promet des écarts très conséquents. Un coureur peut, si sa forme physique lui permet, tenter de s’échapper dès le début de l’étape sur les premières pentes du col de Peyresourde. Puis, en raison du parcours, poursuivre son “contre la montre” dans la descente sur Val Louron, le col éponyme et la fin de l’étape.

Aujourd’hui, en raison du parcours si particulier de cette 17e étape et de la difficulté de la montée finale, les favoris du tour de France peuvent, gagner ou perdre cette édition 2018 de la Grande Boucle. Qui de Froome, Bardet, Thomas ou Dumoulin passera à l’attaque en premier ? Réponse à partir de 15h15.

 

A propos Toulouse7.com 18121 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.