Un mystérieux crâne préhistorique étudié au Muséum de Toulouse

Un mystérieux crâne préhistorique étudié au Muséum de Toulouse
Un mystérieux crâne préhistorique étudié au Muséum de Toulouse

Ce mystérieux crâne serait celui d’un mastodonte pyrénéen, une espèce d’éléphant qui aurait vécu dans la région !

Il y a quatre ans, en voulant construire un nouveau bâtiment agricole à l’Isle en Dodon, dans le Comminges, un agriculteur a fait une immense découverte. En creusant les fondations il a trouvé un crâné d’un mastodonte des Pyrénées, d’environ un mètre 60 de long. Une découverte énorme, puisqu’il s’agit du seul spécimen de son espèce qui a été découvert à ce jour. L’agriculteur a ensuite prévenu le muséum d’histoire naturelle de Toulouse pour qu’il puisse venir récupérer la pièce. Cette espèce très rare est connue depuis le milieu du 19ème siècle (1857), car des dents, quatre, avaient été découvertes, près de l’Isle en Dodon, par un paléontologue local, Edouard Lartet. C’est un cousin de l’éléphant qui aurait migré d’Afrique. Il est âgé d’environs 11 à 13 millions d’années et pèse près de 600 kilos, il fait partie du groupe des proboscidiens et de la famille des gomphotherium Avant d’être montré au grand public, ce crâne va devoir être travaillé, il reste encore plusieurs mois de travail pour enlever toute la terre et la roche, centimètre par centimètre, qui s’est accumulée dessus. Le muséum espère pouvoir le mettre dans la collection d’ici deux ans et demi. Pour l’instant il se trouve donc dans les sous sol du muséum, dans les laboratoires. ITV Francis Duranthon, directeur du muséum d’histoire naturelle de Toulouse.

A lire :  Toulouse, l'ancien éducateur sportif de Merah propose "le sport contre la radicalisation"

Auteur: Melle Thuault-Ney Sarah
Production: Medias Du Sud

A propos Toulouse7.com 17750 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.