Opinion – Bosch, trois ans pour réussir la diversification industrielle du site de Rodez par Jean Louis Chauzy, président du CESER Occitanie / Pyrénées-Méditerranée :

L’accord de transition signé le 4 juillet 2018 par les partenaires sociaux n’est pas une garantie d’emploi
à vie, il permet seulement de sécuriser dès 2019 un investissement de 14 millions d’euros pour un
nouveau modèle d’injecteur diesel, et le recours au chômage partiel si nécessaire en fonction de la
situation du marché.
Cela donne trois ans de visibilité pour préserver les emplois. En cas d’absence d’accord, un plan social
pour le départ de 350 salariés aurait été mis en œuvre…dès 2019 !
En complément de l’accord-cadre voté le 22 mars 2018, cet accord rappelle aussi l’affectation de 30
millions d’euros pour la diversification industrielle du site.
Si Rodez doit rester au sein du Groupe Bosch, une usine labellisée « usine du futur » pour la production
d’injecteurs diesel de haute technologie et donc à forte valeur ajoutée en raison des performances
environnementales, il est aujourd’hui admis par tous que ce ne sera pas suffisant pour préserver les
1550 emplois, et avec un haut niveau de compétence. Il faut donc de nouvelles activités de production
industrielle équivalant à plus de 300 emplois.
Plusieurs négociations sont engagées dans quatre domaines : l’automobile, la mécanique de précision
(horlogerie), l’aéronautique et l’hydrogène.
La Région apportera le soutien de son agence de développement économique et de l’innovation pour
renforcer les partenariats industriels dans la Mecanic Vallée, en Occitanie et au-delà.
Cela ne doit pas exonérer les constructeurs français de rechercher des solutions industrielles en France
pour les véhicules du futur.
Il est lamentable que les constructeurs européens n’aient pas eu la volonté de travailler ensemble pour
la production de batteries pour les véhicules électriques. En effet, le Premier Ministre chinois vient
d’annoncer la création d’une usine de batteries par une société chinoise en Allemagne !!!
Enfin, avec toutes les collectivités et les parlementaires, nous préparons une réunion de travail à Paris
avec le ministère de l’Economie et des Finances, puis à Stuttgart pour le mois d’octobre avec la
Direction du Groupe Bosch afin de défendre le site de Rodez pour que l’histoire industrielle continue !

Partager

Articles Récents

Toulouse Bagnères de Bigorre, pourquoi c’est une étape piège pour les favoris du Tour

La 12e étape du Tour de France, longue de 209 kilomètres mène les coureurs de Toulouse quartier Bagatelle à Bagnères de…

18 juillet 2019 10:11

Sauvagement poignardée à Toulouse, une femme entre la vie et la mort

Une femme a été sauvagement agressée dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier Bonnefoy à Toulouse. Son…

18 juillet 2019 06:38

Le Tour des Pitchounes à Toulouse Bagatelle

Après plusieurs années de tractations entre les membres de l'association MediaPitchounes, les autorités et les organisateurs de la course, le…

18 juillet 2019 06:20

Albi Toulouse, itinéraire et horaires de la 11e étape du Tour de France

Après une journée de repos à Albi, les coureurs du Tour de France arrivent à Toulouse pour la 11e étape.…

17 juillet 2019 07:56

Temps estival à Toulouse ce mercredi

Journée estivale ce mercredi 17 Juillet à Toulouse. Ce temps va se prolonger. Météo France confirme un épisode de fortes…

17 juillet 2019 07:35

Les pompiers de Haute Garonne en renfort dans l’Aude

De nombreux incendies sont signalés ce lundi dans le Tarn ou l'Aude. Des renforts ont été mobilisés. Depuis ce lundi…

15 juillet 2019 16:47