Drogue. 4 policiers blessés lors d’interventions quartier Bagatelle et Reynerie au Mirail

Drogue. 4 policiers blessés lors d'interventions quartier Bagatelle et Reynerie au Mirail
Au lendemain de l'assassinat, au couteau, d'un homme connu pour trafic de stupéfiants, la police a mené plusieurs opérations. Photo DP

4 policiers ont été blessés ce mercredi dans l’exercice de leurs fonctions. Ces policiers intervenaient dans des affaires de trafic de drogue dans les quartiers Mirail et Bagatelle de Toulouse.

Le très lucratif trafic de drogue génère de nombreuses violences à Toulouse. Une nouvelle fois, des policiers ont été blessés dans l’exercice de leurs fonctions. Une première fois mercredi après midi dans le quartier Bagatelle de Toulouse. Lors d’une interpellation, un dealer présumé a porté un coup violent sur le flanc du scooter sur lequel les policiers patrouillaient. Les deux fonctionnaires sont lourdement tombés. Et sont blessés. L’homme a été interpellé.

Mercredi soir, et cette fois ci quelques kilomètres plus au sud, dans un des hauts lieux du trafic de drogue à Toulouse, cheminement Auriacombe, quartier Reynerie au Mirail, la situation s’est tendue lors d’une opération policière. Un équipage sécurisait un hall d’immeuble connu pour être un lieu de deal lorsqu’ils ont pris à partie par une quinzaine d’individus, de jeunes guetteurs, qui leur lancent de projectiles, notamment des chaises et du verre indique une source policière. Un policier a été touché à la jambe, un autre au visage. L’équipage a fait usage de moyens de riposte lacrymogènes pour se dégager, par la suite des patrouilles en renfort ont permis de repousser les assaillants et ont procédé à 2 interpellations.

Par la voix de son secrétaire régional Didier Martinez, le syndicat Unité SGP “salue le professionnalisme des policiers lesquels par leur présence soutenue et ces opérations de déstabilisation des trafics savent qu’ils se trouveront confrontés à de violentes atteintes à leur intégrité physique, lesquelles occasionnent de nombreuses blessures en service dans nos rangs, dès lors nous considérons que chaque interpellation doit se traduire par une fermeté exemplaire des peines à l’encontre de ces auteurs de blessures et violences sur les fonctionnaires de police“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.