Orages. après la Haute Garonne, la vigilance orange étendue à l’Ariège, Tarn et Aveyron

Orages. après la Haute Garonne, la vigilance orange étendue à l'Ariège, Tarn et Aveyron
Orages. après la Haute Garonne, la vigilance orange étendue à l'Ariège, Tarn et Aveyron Photo DP

Les orages arrivent et ils sont annoncés puissants par Météo France. L'alerte de niveau vigilance orange lancée ce mercredi matin a été étendue à de nouveaux départements de la région. Toulouse et la Haute Garonne, les Hautes Pyrénées, le Gers et le Tarn et Garonne étaient déjà placés sous vigilance orange. Cette alerte a été étendue aux départements de l'Ariège, du Tarn et de l'Aveyron. De mercredi et jusqu'à jeudi matin. Cette vague orageuse devrait être accompagnée de fortes rafales de vent, jusqu'à 95 km/h, de grêle et de forts cumuls de précipitations. La plus grande prudence est de mise pour les personnes amenés à travailler à l'exterieur. Il est rappelé de suivre les consignes des autorités.

Le bulletin d'alerte

En cours d'après-midi, une forte dégradation orageuse débute sur les départements côtiers du littoral aquitain puis s'étend rapidement vers la Gascogne, le Limousin, le Massif Central et l'ouest de l'Occitanie. Ces orages sont précédés d'un temps très chaud et lourd, les températures maximales étant souvent comprises entre 30 et 33°C dans l'intérieur.

Ils seront souvent violents, caractérisés par de fortes rafales atteignant 80 à 100 km/h, localement 130 km/h sous les grains les plus forts, de fortes chutes de grêle, et de précipitations intenses, parfois de l'ordre de 30 mm en 15 minutes, mais n'excédant rarement 40 ou 50 mm en 1h compte tenu de la rapidité de déplacement des orages. En soirée de mercredi et début de nuit, ces orages débordent vers l'ouest de Rhône-Alpes, le Berry et le sud de la Bourgogne où ils peuvent s'organiser pour former un corps pluvio-orageux temporairement fortement précipitant.

A propos Toulouse7.com 18137 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.